Maldague - Les aventures du crâne de Goya, désastres et désengano

09 mars 2018 (Jour entier) - 10 juin 2018 (Jour entier)
Exposition Maldague

Le grand public ignore la plupart du temps un épisode particulier de la biographie de Francisco Goya, épisode étrange et fantasmagorique : la disparition de son crâne. Goya fut enterré en 1828 à Bordeaux dans le cimetière de la Grande Chartreuse. Lorsqu’en 1899, sa dépouille fut rendue à l’Espagne, le crâne avait disparu, non sans qu’un peintre espagnol, Dionisio Fierros en ait fait la représentation en 1849. Depuis la relique du peintre n’a pas été retrouvée.

À partir de cette curieuse anecdote, l’artiste Nicolas Maldague s’est livré à une réflexion originale composée d’estampes, de monotypes, de dessins de grandes dimensions, de gravures customisées. Ce parcours fait pour susciter la rêverie, se veut une sorte de conte moderne en trois étapes successives basées sur la notion de désillusion (desengaño en espagnol). Il s’est basé sur des bribes de faits réels, récoltées dans la vie de Goya, de sa surdité à sa disparition et à son après-vie imaginée. Quelques installations viennent compléter les pièces graphiques notamment une vitrine « Phrénologie », un crâne fait en toile de jute, l’évocation dans un grand collage de 6m2, des expériences aérostatiques effectuées à Aranjuez et qui ont frappé Goya.

Nicolas Maldague met donc sa très grande dextérité au service de cette libre réflexion artistique et philosophique à partir du mystère du devenir du crâne de Goya, réceptacle de son génie.