Parcs et jardins

Le jardin de l’Évêché, le parc de Gourjade, ou encore le jardin du Mail : balades ou loisirs, les parcs et jardins de Castres sont très appréciés de la population.

Reconnue pour la qualité de son cadre de vie, Castres est labellisée « 3 fleurs » par le Conseil national des Villes et Villages fleuris.

Villes et villages fleuris

Villes et villages fleuris, par stefanie

Le jardin de l’Évêché  

Jardin de l’Evêché enneigé

Jardin de l’Evêché enneigé, par stefanie

Ouvert tous les jours, en libre accès.

/////

Un jardin remarquable 

Conçu dans la tradition du classicisme français au XVIIe, ce jardin d’un hectare a été classé Monument Historique en 1995 puis labellisé « Jardin remarquable » en 2004, label dont il a obtenu le renouvellement pour 5 ans en 2014. Sa conception est attribuée à André Le Notre. Sa réalisation a été achevée en 1700.

Véritable vitrine de la ville, il constitue aussi un lieu de vie et de rencontres pour les Castrais. Pendant que les parents admirent le jardin et la majesté de son environnement, les enfants peuvent profiter de l’aire de jeux. Le jardin d l’Évêché accueille également certains événements comme le feu d’artifice du 14 juillet ou des spectacles sons et lumières en fin d’année.   

Les parterres de broderies

Le parterre de broderies à la française couvre 1100 m².  Elles tirent leur nom de leurs motifs, inspirés des travaux des dames de la cour du XVIIe siècle.
Le dessin des broderies de buis est inchangé depuis la création du jardin. Il représente de manière très stylisée la fleur de lys surmontée d’un chapeau d’évêque, réunis par une croix occitane. La richesse de ce jardin vient aussi de ses jeux de perspectives multiples.

Une table d’orientation est implantée dans le jardin, du côté du musée Goya. Elle offre au visiteur des éléments de compréhension du jardin dans ses dimensions historiques et techniques. 

Autre point de vue : les fenêtres de l’étage qui abrite le musée Goya permettent une vue exceptionnelle sur le jardin de l’Évêché, dans toutes ses dimensions.

/////

Le parc de Gourjade et le site de la Borde Basse   

Vue aérienne du parc de Gourjade

Vue aérienne du parc de Gourjade, par stefanie

Ouvert tous les jours, en libre accès.

/////

Au nord-est de Castres, le site de Gourjade offre un vaste espace de verdure et de loisirs de 53 hectares dans un cadre naturel enchanteur en bordure de l’Agout. Il forme avec la Borde Basse, l’Archipel, le golf et le centre équestre, un vaste plateau sportif et ludique, lieu de balade et de détente des Castrais, tout au long de l’année.

Mini-ferme, sentiers sportifs et aire de jeux pour enfants 

Sur ce site à vocation familiale, ludique et sportive, et au fil du cheminement piétonnier, sept modules attendent petits et grands sportifs pour tester, chacun à sa mesure, sa force et son habileté.
Avec ses multiples sentiers, c’est le lieu idéal pour les adeptes de la course à pieds ou de vélo.

Une mini-ferme où cohabitent chèvres, cochons, poules et canards fait le bonheur des enfants. Balançoires, tourniquet, araignée géante, toboggans, tables de ping-pong, viennent compléter la palette de loisirs pour les plus jeunes.

Bateau-promenade le Coche d’eau

De mai à octobre, le parc de Gourjade est relié au centre-ville par le Coche d’eau, bateau en bois inspiré des anciennes diligences fluviales et très usité à la belle saison. 

Le site de la Borde Basse

Voisin immédiat du parc de Gourjade, le site de la Borde Basse possède un lac où les férus de pêche se retrouvent en saison ainsi qu’un skate park pour les plus jeunes. Ce vaste ensemble comprend également des terrains de foot, de rugby, de basket, le centre équestre municipal, le tennis club de la Borde Basse ainsi que le lycée de la Borde Basse.

/////

Le jardin Briguiboul   

Jardin Briguiboul

Jardin Briguiboul, par stefanie

Ouvert tous les jours, en libre accès.

/////

Le jardin de cette propriété privée léguée à la Ville en 1927 par la famille de Marcel Briguiboul – peintre et collectionneur - est caractérisé par la présence de cèdres majestueux ainsi qu’une très belle roseraie. Il couvre un hectare et constitue un jardin de proximité et un véritable lieu de vie.

La villa est aujourd’hui investie par l’École municipale des beaux-arts et l’École municipale d’art dramatique.

Une partie du jardin permet de présenter les différentes plantes annuelles qui composent les massifs de la ville de façon didactique. Chaque plante exposée est étiquetée.

Une brochure dédiée à ce massif de présentation est mise à jour chaque année. Elle est disponible à l’Hôtel de Ville et à l’Office de Tourisme à la belle saison.

/////

Le jardin du Mail   

Plan d’eau du jardin du Mail

Plan d’eau du jardin du Mail, par stefanie

Ouvert tous les jours, en libre accès.

/////

Ce jardin, en limite de l’Écusson, couvre 1,8 hectares. Il est très fréquenté par la population.

Achevé en 1867, le jardin du Mail a su conserver son organisation originelle articulée autour de l’eau où s’enchaînent cascade, ru, îles et pont, selon les critères de cette époque des jardins dits « à l’anglaise ». Ce jardin se caractérise par sa richesse botanique. 

La passerelle et le ponton menant à l’île en font son originalité. 

Le projet de rénovation de la Place Soult ambitionne, notamment, de rétablir un lien entre le jardin du Mail et le cœur de ville.

/////

Le jardin Frascaty   

frascaty_inter.jpg

frascaty_inter.jpg, par stefanie

Ouvert tous les jours, en libre accès.

Ce petit jardin de 5 000 m² est un lieu de vie privilégié. Les enfants jouent dans une aire de jeux close et sécurisée tandis que les parents se reposent autour du bassin à l’ombre de plusieurs arbres centenaires.