Les élèves de l’EMAD entrent en scène !

27 mai 2022 (Jour entier) - 29 mai 2022 (Jour entier)
internet_et_facebook_2022_actu_1100x600_px.jpg

Les élèves de l'École municpale d'Art dramatique jouent trois spectacles gratuits au théâtre municipal les 27, 28 et 29 mai. Les Théâtrales permettent de découvrir le travail réalisé tout au long de l'année avec les professeurs. Des représentations à voir en famille !

Le Revizor

Vendredi 27 mai à 20h30

De Nicolas Gogol / Par la troupe Antoine Vitez / Mise en scène Hélène Marques

Dans une bourgade de province russe, le bourgmestre et les notables sont en panique, dans l’attente du « Revizor », inspecteur du tsar envoyé incognito par le gouvernement.
Prenant par erreur un jeune voyageur, pour le redouté inspecteur, tous le soudoient afin de dissimuler la gestion catastrophique de leur ville.
Après avoir réalisé qu’il s’agissait d’un quiproquo, le jeune homme se jouera de la méprise des fonctionnaires qui, abusés et terrorisés, se prêteront à toutes les bassesses pour complaire à celui qu’ils imaginent être le « Revizor », allant jusqu’à croire habile de devancer ses attentes quand il n’en formule même pas.

Les bâtisseurs d’Empire ou le Schmürz

Samedi 28 mai à 20h30

De Boris Vian / Par la troupe Louis Jouvet / Mise en scène Véronique Charmeux

Il y a d’abord le bruit, puis la peur. La famille déménage, monte à l’étage, leur espace se réduit, mais le Schmürz est toujours là, malgré les coups et les insultes que tous lui infligent. Qui est-il ? Que veut-il ? Merveille de cocasserie et de cruauté, venez découvrir cette pièce de Boris Vian écrite en 1957.

Les uns chez les autres

Dimanche 29 mai à 16h

D’Alan Ayckbourn / Adaptation de Gildas Bourdet / Par la troupe Jean Vilar / Mise en scène Christian Rizoud

Dans leurs cottages si semblables, ils ont l’air bien heureux ces trois couples, où les hommes sont collègues. Cependant, le couple Foster boîte : Frank commence à avoir des doutes sur la fidélité de Fiona, sa femme, qui a oublié l’anniversaire de leur mariage, et donne comme alibi à son retard, sa sortie avec Mary Chestnutt. Dans la maison voisine, Bob Philips dit à sa femme Carol, excédée de ses absences, qu’il a été retenu par les confidences de William Chestnutt, époux malheureux de Mary. Mais quand Mary et William viennent dîner chez Carol qui voudrait les « réconcilier », les alibis s’effondrent, les malentendus se multiplient et William devient fou de jalousie. Gare à la casse…
L’action se passe simultanément dans le salon des Foster et celui des Philips en 1970.